Les NFT : késako ?

Photo de Jonathan Borba sur Pexels.com

Oui, oui, on sait, ces trois lettres vous donnent déjà de l’urticaire alors que vous n’en connaissez pas vraiment la signification. Nous aussi. Les NFT, dans notre tête, c’est un truc de mordus de la tech, de futurs méga digitalisés, et d’autres mots tout aussi obscurs comme : métaverse, cryptomonnaies et creator economy.

Malgré tout, les NFT forment un amas de points d’interrogations qui pourraient s’avérer dangereux ou, au contraire, pleins de promesses pour le monde de la culture par exemple, selon l’usage qui en sera fait, et à quel point nous investissons la question. Alors, quitte à s’y intéresser, autant le faire ensemble.

Dans ce nouvel épisode de notre podcast d’actu Vacarme des Jours, on plonge avec vous dans ce monde encore réservé à ceux qui le comprennent. Attention à vous, on arrive.

49.3 : où est passé l’idéal démocratique ?

Photo de Polina Kovaleva sur Pexels.com

Où est passé l’idéal démocratique ?

Mais surtout, comment peut-il être si facilement englouti par un petit article de notre Constitution auquel nos oreilles se sont tant habituées : le 49.3 ?

C’est la question que se posent Marius et Charlotte dans ce nouvel épisode de notre podcast d’actu, Vacarme des Jours.

Un épisode à retrouver sur toutes les plateformes.

L’influence peut-elle être éthique ?

Photo de Plann sur Pexels.com

On entend sans cesse parler de ces nouveaux métiers sans pouvoir les définir. On s’exaspère du nombre de publicités sans pour autant vouloir débourser un centime pour consommer du contenu. On s’informe davantage sur les réseaux sociaux que devant un poste de télévision.

Le monde de l’influence digitale est encore en construction, et il est déjà largement dénoncée par toute une partie de la population. Mais pourrions-nous imaginer en faire un outil éthique ?

C’est ce dont Marius et Charlotte débattent dans ce nouvel épisode Avocat du Diable sur Vacarme des Jours, notre podcast d’actualité !

Extrême-droite au pouvoir en Italie : pouvons-nous encore nous étonner ?

Photo de Ju00c9SHOOTS sur Pexels.com

Voilà quelques semaines déjà que nous avons appris que Giorgia Meloni serait la première femme à devenir présidente du conseil italien. Premier personnage d’extrême droite aussi, à occuper de si hautes fonctions depuis… Mussolini. De l’autre côté de la frontière, notre presse a oscillé entre vague étonnement et relativisme. Comment penser cet évènement, et que révèle-t-il des dynamiques politiques en place actuellement ?

On en discute dans ce nouvel épisode de Vacarme des Jours, notre podcast d’actualité!

Violences sexistes, quel est le rôle du « boys club » ?

Photo de Helena Lopes sur Pexels.com

Alors que nous célébrons les 5 ans du mouvement #MeToo, il paraît que les femmes s’expriment plus. Pour autant, avons-nous appris à les écouter ?

Affaire Quatennens, affaire Bayou… Dans cet épisode de notre podcast Vacarme des Jours, Charlotte et Marius reviennent sur les récentes affaires de violences envers les femmes dans les organisations politiques, et interrogent pour l’occasion la notion de « boys club », ces hommes qui se protègent entre eux, en étouffant parfois même inconsciemment la libération de la parole.

Qu’est-ce qui fait une bonne oeuvre d’art ?

Photo de Zaksheuskaya sur Pexels.com

Alors que Cher Connard, le dernier roman de Virginie Despentes a explosé les scores de ventes à la rentrée littéraire, on sait déjà qu’il ne gagnera pas le prix suprême en littérature, le Goncourt. Mais alors pourquoi un tel décalage entre ce que les gens consomment comme culture, et le couronnement des oeuvres ? Y’a-t-il une qualité objective dans l’art ou tout est-il toujours question de goût ? Qu’est-ce qui fait une bonne oeuvre d’art ?

C’est la question que se posent Charlotte et Marius dans ce nouvel épisode d’avocats du diable sur notre podcast d’actualité, Vacarme des Jours. C’est disponible sur toutes les plateformes d’écoute!

Écoanxiété, on passe enfin à l’action ?

Photo de Vincent M.A. Janssen sur Pexels.com

Vous l’avez peut-être vous-même ressenti : l’extrême sécheresse, les nombreux épisodes caniculaires et les feux monstrueux de cet été ont causé une très grande « écoanxiété ». Ce stress « pré-traumatique » lié à notre avenir largement compromis par la crise écologique nous a-t-il pour autant poussé à l’action en appuyant sur la corde sensible, à l’inverse des innombrables graphiques que nous présentent les scientifiques depuis des années ? C’est la question que se posent Charlotte et Marius dans ce nouvel épisode de notre podcast d’actualité, Vacarme des Jours.

Pénurie de profs : pourquoi et comment le mal ronge la fonction publique

Photo de fauxels sur Pexels.com

On connaît les pénuries de papier toilettes en temps de covid, ou de moutarde dans les rayons du supermarché. Mais une pénurie d’un tout autre ordre a tracassé (voire, fracassé) la rentrée de nos chères têtes blondes : il n’y a plus assez de professeur·es pour leur faire cours. L’occasion pour nous d’aborder le sujet dans un premier épisode de Vacarme des Jours, saison 3, notre podcast d’actualité.

Dans cet épisode, Marius vous redonne le contexte global d’affaiblissement de la fonction publique, et Charlotte débat ensuite avec lui d’une question existentielle qui la taraude : si de plus en plus de gens « choisissent » leur métier, y’aura-t-il toujours assez de personnes pour exercer les métiers dits « essentiels » ?

Un épisode à retrouver sur toutes les plateformes d’écoute en tapant « Vacarme des Jours » !

Raconter l’époque dans vos oreilles

C’est la rentrée pour notre podcast d’actualité! Vacarme des Jours est de retour dans vos oreilles dès aujourd’hui pour un épisode pilote et le 22 septembre avec ses deux chroniqueurs, Charlotte Giorgi, autrice et podcasteuse, et Marius Uhl, comédien.

🤔 Le lien entre la réforme des retraites, l’éco-anxiété ou encore la mort de la reine d’Angleterre ?
Ce sont les sujets qui fabriquent notre époque. Des sujets lourds, des sujets sur lesquels on pourrait passer des heures, potentiellement barbants, voire franchement déprimants.
Avec notre podcast d’actualité, notre défi, c’est bien entendu de vous en parler, mais aussi de vous intriguer, et de vous amener à y réfléchir avec un angle différent. On ne prétend pas détenir la vérité, ni balancer des scoops. L’idée, c’est de raconter notre époque, en toute subjectivité ; et que l’époque se laisse raconter par la génération qui la subit et la transforme.

Pour découvrir ce qui vous attend dans cette troisième saison, c’est par ici & sur toutes les plateformes d’écoute pour notre épisode pilote : https://buff.ly/3hnKKuW