Avatar ou l’ère du grand spectacle

Dans cette nouvelle chronique pour notre podcast d’actu, Vacarme des Jours, Marius s’attaque au dernier carton du box office : Avatar 2. Et s’interroge sur le symptôme révélé par ce film : est-on en train de décider de ce qui fait un bon film selon les moyens employés par sa production ? Allons-nous au cinéma pour nous questionner sur le monde, ou pour fuir la réalité ? Peut-on accepter la médiocrité d’un scénario si le spectacle est beau ? Quelques ébauches de réponse dans notre dernier épisode, à retrouver sur toutes les plateformes d’écoute.

Dénoncer l’impunité avec une caméra

Photo de Knelstrom ltd sur Pexels.com

Dans nos sociétés modernes, à l’heure des réseaux sociaux, devant les injustices, si l’on se sent bien souvent désarmé·e, nous avons de plus en plus le réflexe de sortir nos téléphones, de filmer, de photographier, de capturer la réalité de ce monde dont on préfère trop souvent nier la cruauté. L’histoire de notre invitée du jour, c’est un petit peu ça. Un été, Alizée Dubois a emprunté du matériel vidéo, regardé des tutos, réservé des billets de trains, appelé des activistes, des scientifiques, des experts juridiques, et s’en est allée voyager à travers l’Europe pour réaliser un documentaire. Ce documentaire, il s’appelle Impunity, et il sort cette semaine. Le but ? Vulgariser et donner à voir concrètement les significations de ce mot qu’on entend de plus en plus : l’écocide.

« IMPUNITY, c’est l’histoire d’une injustice environnementale,

celle de lobbies et d’états qui se croient au dessus de lois …

Le problème ?

… c’est qu’ils le sont.

A travers trois exemples de destructions massives d’espaces naturels, IMPUNITY entend comprendre comment des entreprises ou même des Etats parviennent toujours à bafouer les lois de protection de l’environnement pour mener à bien leurs projets. Des projets qui détruisent la nature, qui déséquilibrent des écosystèmes, qui méprisent la vie humaine et non-humaine. » 

Nous avons reçu Alizée au micro d’Oïkos, à quelques jours de la première d’Impunity à l’Académie du Climat, à Paris, le 29 octobre 2022. 

En espérant que notre discussion vous plaira, et qu’elle vous fera sentir, à vous aussi, ce que nous gagnons à devenir tous et toutes des lanceurs d’alerte, et à veiller, collectivement, à déconstruire l’impunité qui règne sur le vivant. Bonne écoute !