C’est pas ringard, les emails ?

Par Charlotte Giorgi

Après avoir ruminé quelques temps le fait de ne pouvoir me rendre à Brest pour le bien-nommé festival Longueurs d’Ondes pour parler podcast, je me dis que pour une fois que quelque chose se déroule en dehors de Paris, il vaut mieux le célébrer. Cela dit, je n’étais pas en manque d’occupation dans la capitale puisque se déroule en cette fin de semaine le tout premier festival dédié à la newsletter, ou… infolettre, en bon français.

Alors, c’est marrant, parce qu’à l’ère des réseaux sociaux, on pourrait se dire que la gloire des emails est passée. Que l’ère est au contenu rapide, à la consommation de contenus comme dans des fast-foods de pixels, à l’échange immédiat et impromptu. Mais force est de constater qu’il y a quelque chose qu’on ne peut retirer à l’écrit, au temps long, au choix et à l’attention que l’on porte sur un contenu précis, qui n’atterrit pas dans nos boîtes mails par hasard.

La newsletter est une poche de résistance face à la modernité féroce. Une manière de parler à la fois directe et pleine de recul, un genre de conversation réfléchie tout en restant spontanée. Ce n’est pas juste un contenu qui arrive, c’est une communauté qui se crée, un échange choisi qui se permet.

Ici, trois newsletters qui nous plaisent beaucoup :

  1. Plumes With Attitudes pour célébrer l’écriture sous toutes ses formes
  2. Médianes, pour connaître l’écosystème des médias sur le bout des ongles
  3. Podcastzap, pour un petit tour d’horizon sonore

Chez Motus, nous aimerions beaucoup développer ce format pour parler avec vous. Est-ce que ça vous plairait ?

En attendant, vous pouvez toujours vous inscrire à notre lettre mensuelle, c’est gratuit et sans engagement!

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

3 bonnes raisons de t’inscrire à notre newsletter

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.